La restauration collective, au coeur de la tendance TikTok

15/05/2024

La restauration collective, un monde en plein changement

QUI A DIT QUE LA RESTAURATION COLLECTIVE ÉTAIT DÉGUEU ? 

Depuis le 1er janvier 2024, dans le cadre de la loi EGAlim, tous les établissements — publics comme privés — de restauration collective ont l’obligation de servir des repas composés au minimum de 50% de produits « durables et de qualité » (Label rouge, indications géographiques protégées…), dont 20% de produits issus de l’agriculture biologique avec la mise en place d’un repas végétarien hebdomadaire et la réduction forte du gaspillage alimentaire.

 Si dans la restauration collective d’entreprises, les initiatives n’ont pas attendu cette loi, la restauration collective publique se met désormais au vert. Ou plutôt au local, au bio et jusqu’à l’économie circulaire.

La restauration collective

au chevet de nos agriculteurs ?

En 2022, seulement 11 % des établissements de la restauration collective annonçaient respecter la loi. Les taux globaux d’achat étaient alors de 23% pour les produits « durables et de qualité » dont 11% pour les produits bio… loin des objectifs fixés.

Depuis plusieurs mois, les initiatives locales se multiplient et montrent l’exemple.

Le 15 février dernier, les producteurs sarthois étaient conviés, à l’initiative du département, à rencontrer les acteurs de la restauration collective dans un collège avec l’objectif de remplir les assiettes de la restauration collective du département avec des aliments produits localement à 80% d’ici 2026, soit 30% de plus que les obligations de la loi EGAlim.

L’occasion était notamment donnée au département de laisser la main aux acteurs de nouer des relations de gré à gré, avec également des appels d’offres à destination spécifique des producteurs locaux, qui permettent ainsi de détourner une concurrence jugée inégale des industriels du secteur.
Une démarche saluée par les producteurs locaux qui voient dans la restauration collective un levier de régularité et de rentabilité.

Ailleurs, en Vendée, c’est un groupement d’agriculteurs qui a invité en avril les acteurs de la restauration collective locale à découvrir leur production avec la mise en avant d’une marque coopérative : Audace de paysans, déjà présente dans les grandes et moyennes surfaces ainsi qu’en légumerie, destinée à conquérir aussi la restauration collective.

La cantine comme faire valoir

d’un nouveau modèle alimentaire

L’association UnPlusBio vise à fédérer les collectivités territoriales les plus engagées dans la transformation des politiques publiques alimentaires. Son crédo ? Et si manger mieux était au centre de la transformation des territoires, où la restauration collective serait un levier fondamental ?

Depuis 2017, l’association a ainsi lancé de nombreuses opérations nationales avec des initiatives comme les « Friches rebelles », l’opération « Les cantines prennent de la graine », la cuisine du « fait maison » en restauration collective, le « Tour de France des cantines rebelles », et même un programme sur l’introduction du poisson sauvage des littoraux français dans les cantines.

En Bretagne, c’est l’association Le choix de la cantine qui plaide en faveur d’une revalorisation des métiers de la restauration scolaire à travers une qualification innovante : Cantinier, cantinière, terroir et territoire ; et l’ambition d’accompagner la remunicipalisation de la cantine sur le territoire breton pour répondre aux enjeux éducatifs, sociaux, sociaux comme environnementaux de la cantine.

Quand les cantiniers (re)font recette !

Bien entendu, c’est aussi sur les réseaux sociaux que se jouent les enjeux de la restauration avec l’apparition d’initiatives rafraîchissantes qui nous emmènent dans les cuisines de la restauration collective pour revaloriser un métier et une cuisine qui n’en reste pas moins une.

Le compte TikTok Magic Kitchen 38, qui compte aujourd’hui près de 440k followers, régale ses étudiants comme ses followers avec des recettes simples mais gourmandes, et entièrement faites maison.

Même approche pour le compte TikTok de Le cantinier qui, avec ses 713k abonnés, vise à déconstruire les préjugés de la cantine avec ses recettes locales, anti-gaspi ainsi que ses Room tour dans différentes cantines françaises, mettant en avant des dizaines de cantiniers qui, à travers leur travail et leurs produits, permettent à nos enfants de mieux manger chaque jour.

@magickitchen38

#pourtoi #recetterapide #magickitchen38 recette pates italiennes pates italienne recette pates mozzarella sauce pates idee recette avec des pates pate au fromage recette pates a l'ail sauce pour pates

♬ son original - JohanPapz
@lecantinier

le crookie samère ????

♬ son original - JohanPapz

Alors, la cantine, c’est pas si dégueu ! 😋

Envie de capter les tendances food et de surfer avec succès sur le digital ?